Alliages à Mémoire de Forme

Vous avez peut-être déjà entendu parler des AMF ou Alliages à Mémoire de Forme. Certains en ont même sur eux sans le savoir. par exemple, vos lunettes qui ne se tordent plus. Pour faire bref, je résumerai les AMF à deux cas, les super élastiques et les AMF thermiques. Les premiers reprennent "naturellement" leur forme quelque soit l'effort que l'on aura produit sur eux, les seconds reprennent leur aspect initial après les avoir réchauffés. On arrive à ces résultats avec un simple sèche cheveux. Sur des sites de partages de vidéo vous avez de sympathiques vidéos que je vous conseille de voir. N'étant pas équipé de matériel vidéo de qualité, je ne m'aventurerai pas à réaliser moi-même un film.

Pourtant, je viens de recevoir un échantillon d'AMF thermique et les premiers tests sont amusants à voir.

Je vais vous faire partager mon projet au fil des jours à venir.

Je souhaite réaliser un mobile fonctionnant sous la simple influence d'une lampe à incandescence.

Suivant les résultats obtenus, je déterminerai alors les usages divers dans le domaine du DD qui pourra être extrapolé.

Vous allez ainsi mieux voir ma méthodologie, mes moyens techniques, ce qui vous fera souvent sourire. En effet, je n'ai pas de laboratoire, je travaille dans des conditions de simple particulier, ce qui pousse à une certaine débrouillardise qui surprendra certains!

Pour autant, j'ai une certaine rigueur dans mon travail, la meilleure preuve étant que je vais utiliser une procédure de base sur un plan scientifique, le protocole:

Sachant que j'ai entre mes mains un mètre de fil, mes ressources sont limitées, donc je "ne dois pas gâcher"!

Premièrement, la conceptualisation. La méthode "Archimède" m'est de grand secours. En effet, des périodes de relaxation, bain ou sieste sont réellement des instants propices à la résolution de problèmes. On prend de la distance avec le problème, on laisse l'imagination travailler, divaguer et, là, inspiration. Le nez en permanence sur la tâche inhibe une partie de vos capacités intellectuelles.

Donc, ce jour, 5 Octobre 2010, je suis à ce cap de ma réflexion:

Si je dois réaliser un mobile, une roue, je dois couper ce fil, éventuellement en quatre sections de 25 cm. Quelles masses dois-je utiliser pour exercer une déformation à froid du fil sans que, sous l'influence de la lampe, le fil ne puisse pas retrouver sa forme initiale?

Premier problème, trouver alors quatre masses absolument identiques.

Pour ne pas gaspiller mes matériaux, je vais faire des tests en fixant le fil avec un étau à 25 cm sans le couper, sans l'abîmer, et trouver ce que j'ai comme masses pour vérifier les réactions du fil.

Je ferai, si possible, des captures vidéos pour vous montrer mes expériences, avec la faible qualité de mes petits moyens vidéos...

A suivre

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×