Actualités novembre 2011

 

Mardi 29 novembre

Une belle coquille vient d'être corrigée sur cette page. Je savais que la fatigue pesait sur mes capacités, mais, là, j'avoue que je m'étais bien "croisé les pinceaux"!

Au fait, savez vous l'origine de cette faute de composition appelé coquille?

Comme bien souvent, un sous entendu polisson se cache sous ce terme anodin.

Si vous retirez de co q uille une lettre dont le son a des tonalités risibles, il vous reste un autre mot grivois.

Sans compter la manière que j'ai fait ( et exprès cette fois ci)  de rédiger le mot coquille plus haut, qui vous servira d'indice pour les plus réfractères aux jeux de mots graveleux.

Sinon, me travaux avancent, je fais de sympatiques rencontres et mon tableau de visites avance gentiment. Bref, tout va bien.

Pour des nouvelles fraîches, la semaine prochaine, peut-être...

Mais nous ne sommes que mardi (22:21). Bonne nuit!

Samedi 26 novembre

Les temps gris et tristes arrivent. Donc, on se réfugie chez soi. Et on pense, on pense, on ressort les pulls et... les vieilles idées!

En attendant que ce qui est déjà en cours se "décante", je repense aux AMF, aliages à mémoire de forme. Je vous prépare un petit quelque-chose sympa... A suivre...

Mercredi 23 novembre

Hier, je suis retourné au lycée... en visiteur. Dans un établissement technique, j'ai pu voir leur parc d'imprimantes 3-D, les différentes technologies utilisées et leur rapport performances/précision.../coût!

Il me faut maintenant voir des machines à "frittage", à agglomération par rayon laser pour me faire une idée complète des matériels existants, ceux que j'ai vu étant plutôt par "impression photo" ou par extrusion.

Techniquement parlant, de meilleures performances auraient tenu du miracle. Ce qui me déçoit est l'ensemble des frais de ces systèmes sur toute la chaîne de production.

Come je le dis, il me reste à voir, si possible, une machine à "frittage" pour, là aussi, juger de l'efficacité globale du système 3-D.

Si, autour de vous vous en connaissez-une, si possible du coté de Tours, faites-le moi savoir. Merci 

Dimanche 20 novembre

J'ai eu une idée (oui, encore une) que je ne puis développer, faute de temps ou de compétences. Alors, je vous la donne, si vous êtes doués en informatique:

Principe, le poste de travail ergonomique, pouvant même servir à des utilisateurs séniors ou mal entendants.

Base du concept: trois écrans, un principal, pour travailler efficacement et deux plus petits, à la manière de cadres photos ou de tablettes tactiles.

L'un de ces deux aura la capacité via un équipement du type webcam, micro et haut-parleur de remplacer le téléphone (gain de place sur le bureau).

Le second, lui, sera un afficheur de windgets (allerte mail, agenda...)

Fixés par des tiges articulées, ces écrans en "suspension", n'encombrent pas le poste de travail et donnent une meilleure lisibilité des actions directes et indirectes.

Plus produit: On intègre d'entrée deux logiciels: une reconnaissance vocale et une synthèse vocale. De ce fait un sourd muet peut lire ce que dit l'interlocuteur au téléphone-écran et le texte réponse composé via le clavier (option sténo) sera "dit" par la synthèse vocale.

Vos commentaires, comme toujours, sont les bienvenus.

Samedi 19 novembre

Semaine de "ouf" comme disent certains. D'où mon absence sur ce blog! Tout va bien, mais cumuler plusieurs activités finissent par user; je crois que ce W.E., ce sera repos! Un peu d'infos sur la page Facebook pour ceux qui ont besoin de lire quelques nouvelles fraîches. A bientôt.

Mardi 15 novembre

Je parle rarement d'architecture dans ce blog.  Pourtant ce domaine d'activité me touche beaucoup.

Ce billet:http://inhabitat.com/restart-shipping-container-mall-opens-in-christchurch-but-faces-lawsuit/#more-318307 me donne l'occasion de disserter un peu là dessus.

Dans ce cas précis, le recyclage de vieux containers de transport de fret maritime à des projets de construction, très en vogue actuellement de par le monde, même en France où une cité universitaire a été construite, pose un problème juridique:

L'idée s'est tellement banalisée, que l'on oublie quel professionnel en est le concepteur. Tout travail mérite rétribution, là, non. On croit, à tort, que c'est du domaine libre, et le cabinet à  l'origine désire un juste retour de ses efforts.

Donc, sujet de philo-économie. Quend l'idée est trop bonne, que son succès dépasse les capacités humaines de son concepteur a faire face à la demande, l'instigateur a-t-il malgré tout le droit de limiter son développement au rythme "naturel"?

Une partie des réponses est dans le billet cité plus haut.

Dimanche 13 novembre

Pas de repos pour les braves! Je vois que des visiteurs sont passés me lire dès l'aurore...

Mais on est dimanche, soyons légers. Une idée à priori loufoque pour se détendre. On reproche souvent aux véhicules électriques d'être "trop" silencieux. Frustration du conducteur avide de sonorités rageuses à l'accélération, piétons surpris de ne pas entendre la voiture arriver "sournoisement". Une manière simple de résoudre le problème?

Transformons le bruit, pardon, la mélodie du moteur via un instrument de musique. Un compresseur de petite puissance (genre gonfleur de camping électrique) est en lien de puissance avec l'accélérateur. Plus on appuie sur la pédale, plus il envoie de l'air. Une membrane intégrée avec un volume de resonance tremble plus ou moins. Vroum, vroum, on a reproduit une sonorité de moteur. Avantage: ce système est débrâyable, donc, l'automobiliste a le choix de rouler tout silence s'il le doit ou le désire.

Un facteur d'orgue peut apporter ses compétences pour une sonorité la plus mélodieuse possible...

 

Ce matin, concentration de voitures de collection à Savonnières. Mon idée d'imprimante 3-D pour refaire des pièces mécaniques à séduit...

Reste à faire le business plan!

Samedi 12 novembre

Peu d'avancées dans mes travaux en 24 h. Hormis le fait que j'extrapole le concept "architectural" de ma voiture électrique à la moto, c'est un peu repos des braves dans mon cerveau, mais ça ne va pas durer. Par contre, une ou deux brèves sur la page Facebook, rendez-vous là bas donc.

Je viens à nouveau d'entendre parler du hack day qui, comme d'habitude, est parti des "States" pour se développer à travers le monde. Le principe, dans une salle, des créateurs de tous domaines ont 40 heures pour conceptualiser un projet.

Une idée sympa à laquelle j'aimerais bien participer.


Une idée, comme ça: Le sac caméléon. Une caméra saisit votre look, l'analyse. Cette caméra est intégrée au sac à main. Sa surface est un écran souple, (OLED). Une micropuce analyse et transforme visuellement le sac pour être en accord avec votre "sentiment" de l'instant, luxe, cool, fashion...
Inutile, donc forcément indispensable!

Vendredi 11 novembre

Ce jour a beau être férié, j'ai eu pas mal de "visites de fond". En effet, par visiteur, le nombre de pages vues est conséquent. Alors, si j'ai des visites, je me dois de donner quelques nouvelles ce jour!

En revenant chez moi après quelques courses, je longeais la Loire dont le niveau avait considérablement remonté suite aux pluies dans le sud de la France. Je me posais alors une question. Si l'on conçoit un radeau avec une entrée pour capturer une partie du courant du fleuve afin d'alimenter une turbine, sommes nous touchés légalement par la règlementation du droit à l'eau? 

Dans la négative, les maisons au bord de l'eau, les péniches amarrées etc... peuvent-elles se créer de ce fait une énergie verte?

Un israélien, je crois, avait conçu un canal dont l'écoulement n'était pas horizontal, à la manière d'un moulin ou d'une roue à aubes des navires sur le Mississipi, mais vertical avec un effet vortex, "genre" centrale hydrolélectrique.

Cela obligeait à de la maçonnerie, d'où altération esthétique. Si l'on crée un radeau, les "conséquences" sont plus positives.

1) Le système est amovible.

2) Il est toujours au-dessus du niveau de l'eau, quel que soit sa hauteur et son débit.

3) Il est plus camouflable.

Qu'en pensez vous? 

That day may well be a holiday, I had a lot of "hits bottom". Indeed, per visitor, number of pages is consistent. So if I visit, I have to give some new date!

Returning home after some shopping, I passed the Loire, whose level had risenconsiderably following the rains in the south of France. I asked myself a questionthen. If we conceive a raft with an entry to capture a portion of the river current to power a turbine, we are affected by the legal regulation of the right to water?

If not, the houses along the water, moored barges etc ... Can be created in thisgreen energy?

An Israeli, I believe, had designed a channel whose flow is not horizontal, like a millor a paddle wheel ships on the Mississippi, but with a vertical vortex, "gender"Central hydrolélectrique.

This required him to masonry, where aesthetic damage. If you create a raft, the"consequences" are more positive.

1) The system is removable.

2) It is always above the water level, regardless of its height and speed.

3) No more hides.

What do you think?

这天可能是一个假期,我有一个“点击底部的”地段事实上每个访问者,页数是一致的。所以,如果访问,我得给一些新的日期

一些购物回到家里,我通过了卢瓦尔河,其水平大大提升在法国南部的降雨。我问自己一个问题,然后如果我们设想一个条目捕获电流功率涡轮部分木筏我们都受到水权的法律规定?

如果没有,沿水的房子一艘驳船等...可以建立在这个绿色能源

以色列相信设计了一个通道,其流量不水平就像一个工厂密西西比的船舶,但有一个垂直的漩涡性别”中央hydrolélectrique

要求他砌筑,其中审美损害。如果创建了一个木筏“后果”更积极

1)系统是可拆卸的

2它总是高于水位,不论其高度和速度。

3没有更多的隐藏

觉得呢?

उस दिन अच्छी तरह से एक छुट्टी हो सकता है, मैं "हिट नीचे" का एक बहुत कुछ था. दरअसल,आगंतुक प्रति, पृष्ठों की संख्या में संगत है. तो अगर मैं यात्रा, मैं करने के लिए कुछ नई तारीख देदिया है!

कुछ खरीदारी के बाद घर लौटते हैं, मैं लॉयर, स्तर जिसका था फ्रांस के दक्षिण में बारिश काफीबढ़ी पारित कर दिया. मैं खुद को एक सवाल तो पूछा. अगर हम एक के लिए एक टरबाइनबिजली के लिए मौजूदा नदी के एक हिस्से पर कब्जा प्रविष्टि के साथ एक बेड़ा गर्भ धारण, हम पानी के अधिकार की कानूनी विनियमन से प्रभावित हैं?

यदि नहीं, पानी के साथ घरों, barges आदि moored है ... इस ग्रीन ऊर्जा के क्षेत्र में बनाया जा सकता है?

एक इसराइली मुझे विश्वास है, एक चैनल प्रवाह जिसका क्षैतिज, एक चक्की या मिसिसिपी पर एक जहाज़ चलाने का पहिया जहाज की तरह नहीं है डिजाइन किया था, लेकिन एक ऊर्ध्वाधरभंवर के साथ, "लिंग" केन्द्रीय hydrolélectrique.

इस कारण उन्हें चिनाई, जहां सौंदर्य क्षति के लिए जरूरी है. यदि आप एक बेड़ा बनाने के लिए,"परिणाम" और अधिक सकारात्मक रहे हैं.

) 1 प्रणाली हटाने योग्य है.

) 2 यह पानी के स्तर से ऊपर हमेशा होता है, उसकी ऊंचाई और गति की परवाह किए बिना.

) 3 और नहीं छुपाता.

आपको क्या लगता है?

Pourquoi j'écris en tant de langues?

Vu les heures de visites, je pense avoir des lecteurs à l'étranger, autant leur faciliter la lecture, non?

Jeudi 10 novembre

Beaucoup de visiteurs ces derniers temps... Merci. Si, parmi ceux-ci, ils y à des investisseurs potentiels, faites vous connaître. Mais, faites vite, certaines idées font déjà l'objet d'options. De toutes manières, mon esprit fertile trouvera bien de nouvelles solutions technologiques à fournir. Si vous avez une question particulière, vous pouvez tout autant me contacter via la zone commentaire ou ma boite mail présente en page accueil.

Au vu des heures de visites, il semblerait que des lecteurs de mes pages soient d'origines des plus variées. Alors, welcome all of you, et vous pouvez m'écrire aussi.

 

Mardi 8 novembre

Je ne suis pas tres locace, je le sais. Je m'excuse. Pour autant ils se prépare des choses dont je ne peux pas parler, mais "ça progresse"...

En attendant, une petite vidéo:

Elle m'a inspiré. Pour ceux qui ont eu le courage de parcourir le site, vous avez vu que j'imagine aussi une voiture électrique un peu particulière, chassis poutre creuse pour réaliser un couloir aérodynamique (plus de frein en face avnt). Imaginons de part et d'autre de ce couloir, dans une zone rétrécie, deux ouies. A l'extérieur, deux turbines. La dépression exercée pourrait créer un appel d'air entrainant ces turbine par aspiration. On relie ceci à des génératrices.... quelle puissance pourrait-on en tirer? A suivre...

Dimanche 7 novembre

Je ne sais pas si c'est la mauvais temps (et, encore,  je ne suis pas en zone de grosses intempéries, tous mes voeux pour ceux qui sont dans les parties "cévenolles") ou le changement d'heure ou mes travaux accessoires qui vont bon train, mais je suis "rincé".

Pour autant, dès que me repose, impossible de rester l'esprit vide. J'espère arriver ce dimanche à "déconnecter", sinon, gare au burn out! 

Samedi 6 novembre

Ma petite histoire de jeudi a plu, semble-t-il. En voici une variante.

Un autre navire prend l'eau. Pour des raisons que l'on ignore, pas de capitaine à bord, mais un second.

"On coule!" crie un marin. Le second prend les choses an main.

"Soyons logiques. Prenons pleinement conscience du péril mais ne nous emballons pas pour ne pas créer de panique à bord.

Marin, vous prendrez toutes les heures la mesure du niveau d'eau. Dans trois jours, nous verrons les statistiques obtenues pour décider en parfaite connaissance de cause quelles mesures prendre."

Deux heures plus tard, le bateau sombrait avec tout l'équipage.

Comme dans le premier cas, il n'y avait pas de canot de sauvetage.

Vendredi 4 novembre

Je ne sais pas si la rédaction de ma petite histoire de marins a eu du succès, mais j'ai été assez visité hier. Si certains qui me liront ce jour font partie de ces nouveaux spectateurs, soyez les bienvenus.

Mon humeur du jour est inspiré par les premiers compte rendus du G 20. Il semblerait (notez le conditionnel) que l'on rechercherait à dynamiser la croissance par la création de "vraies valeurs" plutôt que de jongler avec les équations & algorythmes pour, sans le faire exprès, créer des "bulles" spéculatives. Les bulles, contrairement aux diamants ne sont pas éternelles...

Donc, dois-je espérer, après avoir, pendant la tourmente, développé quelques concepts, projets, objets, structures de gestion et d'entreprise, être sollicité pour mettre ces idées en oeuvre?

Immodestement, j'y crois. 

Jeudi 3 novembre

Hier, sur France 5, dans l'émission "c'est dans l'air", on exposait la situation globale de la Grèce, évoquant, entre-autres, que son économie "vivait" qu'en important tout, incapable de produire sur place, même dans le domaine agricole malgré un climat positif. Ce matin, sur BFM, on annonce que ce pays pourrait devenir un producteur majeur d'électricité solaire... avec de panneaux allemands!

Comprenez bien. On ne propose pas à ce pays de trouver la meilleure solution économique pour se tourner vers les green techs. Non, on impose de prendre des panneaux européens, que l'Allemagne a de plus en plus de mal à écouler. Si ce n'est pas du cynisme...

Pour que la Grèce puisse "rebondir", à la manière de Confucius, il faut lui donner les moyens d'une croissance réelle et, là, on dissimule un subventionnement des industriels germaniques. Dans ces conditions, force est de reconnaitre que l'agacement de la population peut se justifier.

En France, depuis bien longtemps, je me souviens de mes cours d'économie, on faisait le pari d'uune société dite "de services".

L'agriculture intensive a besoin de moins en moins de main-d'oeuvre. L'industrie, c'est sale. Oui, mais sans ces fondamentaux, comment financer les services.  Les "services", c'est un peu comme le social, on le paye avec les bénéfices de producteurs de richesse "tangible".

L'Italie peut mieux s'en sortir que nous car ils ont encore un tissu industriel.

Alors, que faire? Je vous laisse y songer, le débat n'est pas clos, loin s'en faut...

Une petite histoire pour illustrer cette situation:

Un navire fait eau. On allerte le capitaine. « Ecopez, écopez! » hurle celui-ci.

Un marin suggère de boucher la voie d'eau et de hisser les voiles pour se diriger vers la côte la plus proche.

« On ne peut pas faire trois choses à la fois. Le trou est sous l'eau, on ne le voit pas. La côte est à peine visible, le vent, c'est invisible, j'ai pas confiance,par contre, l'eau qui monte, je la vois! Alors, on écope! »

Avais-je préciser la méprise primaire, le capitaine n'était pas marin, c'était un capitaine d'industrie. Ce navire était le dernier sorti de ses chantiers avant de fermer celui-ci, persuadé de faire fortune en utilisant ce dernier bateau en faisant du commerce.

Tout le monde s'épuise à écoper, certains décèdent. On jette les morts par dessus bord, attirant les requins.

La fin est facile à deviner.

Mais comme il ne restera pas de témoins, le capitaine sera dans les livres d'histoire comme héros, resté à bord jusqu'au bout. Faut préciser qu'il n'y avait pas de canot de sauvetage, pour gagner du poids et faire des économies....

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×